Accueil > Actualités > [actualités des professeurs] > "LA DISPARITION DU PROJECTIONNISTE", Conférence d’Erik Bullot

"LA DISPARITION DU PROJECTIONNISTE", Conférence d’Erik Bullot


Mercredi 29 janvier à 17h30
Institut national d’histoire de l’art
Salle Vasari
2, rue Vivienne, Paris

Dans le cadre du séminaire Écrans exposés sous la direction de Géraldine Sfez et Roberto Venturi, Érik Bullot donnera une conférence.

À partir de la notion d’écran exposé, ce séminaire cherche à mettre en avant la convergence et les processus d’hybridation entre le cinéma, l’art contemporain et les médias pris dans une perspective archéologique. Plus précisément, il s’agira de s’intéresser à la notion d’écran, en en retraçant la généalogie, en s’interrogeant sur leur nature, format et mise en espace : des écrans pré-cinématographiques à celui du téléphone portable, en passant par les écrans multiples des installations. Ce sont donc également les nouvelles pratiques et les nouveaux usages de l’image via un écran qui seront ici questionnés.
Élément constitutif des salles de cinéma, puis des installations dans les galeries d’art, l’écran, aujourd’hui, est en effet partout jusqu’à devenir partie intégrante de notre expérience quotidienne. Cette prolifération et l’élargissement de son champ obligent à décloisonner les disciplines et leurs méthodologies afin de repenser l’écran et ses dispositifs, le régime d’images ainsi que la manière de regarder qui lui sont liés.
En croisant les approches – histoire de l’art et histoire du cinéma, esthétique et archéologie des médias –, ce séminaire voudrait ainsi participer à une réécriture de l’histoire des images en mouvement aux 20e et 21e siècles.

INHA, Domaine Histoire de l’art contemporain
Programme de recherche “Art contemporain et cinéma”