Accueil > Actualités > [actualités des professeurs] > Coaches, One mystery train, le vendredi 16 mai à 20h30, Angoulême

Coaches, One mystery train, le vendredi 16 mai à 20h30, Angoulême

Une proposition plastique de Yann Grolleau et Julien Rucheton.

Vendredi 16 mai à 20h30
La Nef
Rue Louis Pergaud, Angoulême

Dans le cadre du festival Spiderland.

En collaboration avec LDLF, H ø R D, Julien Rucheton, Sébastien Bassin, Loïc Doussin, Fred & Annabelle, le Frac Poitou-Charentes, La Nef, l’EESI, Laurent Makowec, Samuel Neuhardt, Vincent Lozac’hmeur, Hugo Baranger, Club Supérette, Loris Estival, Clémentine L’Heryenat, Aurélie Marjevol, Victor Mellini, Magali Rifflart, Lucie Rivy, Ariane Teillet.

Proposition d’évènement autour du projet « Coaches » initié en janvier 2012 au Frac Poitou-Charentes par Yann Grolleau en collaboration avec LDLF (http://ldlf.bandcamp.com), LA NEF (support technique) et Julien Rucheton (graphisme et création des 9 motifs pour la couverture du vinyle 10’’ cf. http://julienrucheton.wordpress.com).

Le projet “Mystery Train” auquel est rattaché cet album de LDLF s’inspire dans le fond et dans sa forme aux musiques tentant de retranscrire un certain sens de l’espace, comme aurait pu le faire le psychédélisme de la fin des 60’s ou la Cold Wave des années 80 et le Stoner aujourd’hui.
Des ambitions que la sculpture contemporaine aborde pleinement. Coaches (wagons) est ici emprunté aux paroles de la chanson “Mystery train”. Les mots « sixteen coaches long » (le nombre de wagons différe selon les reprises) sont répétés plusieurs fois tout au long de la chanson, ainsi que dans Worried Man Blues, la chanson originelle de la Carter Family qui a inspiré “Mystery Train”.
Ce mot devient donc pour ce projet une sorte d’étalon symbolique qui mettrait en avant la capacité d’évaluation de l’espace par lui-même. Comme le narrateur de la chanson mesure la taille de son inquiétude par le nombre de wagons, ceux-ci deviennent alors des stèles métriques.
Le pressage s’élève à 300 unités réparties pour moitié entre le groupe et l’artiste. 150 exemplaires seront donc destinés à la vente. Les exemplaires restant serviront de matériaux pour d’hypothétiques installations (dessins muraux ou sculptures) réalisés par l’artiste lui-même ou un pair. Les 9 motifs, créés par Julien Rucheton (julienrucheton.wordpress.com), se répartissent inégalement sur les 300 exemplaires.