Accueil > Archives > 2006 > [dnsep] Alexis Chadefaue

[dnsep] Alexis Chadefaue

Site de Poitiers, DNSEP - option communication, obtenu avec mention pour la qualité de la réalisation.


HOMO
ACCIDENTIS


Fiction expérimentale
Durée : 20 mn<br
style="font-style: italic;">
Support :
vidéo HD, DVD, bande DVCAM, diffusé sur
écran plasma.

Format de l’image :
16/9

Audio : 4.0

Synopsis :
Un homme né par accident et ignorant tout de ses origines se
retrouve
au milieu de sa vie, prisonnier d’un quotidien. Un matin, il
reçoit un
jeu vidéo révolutionnaire, qui va bouleverser son
existence. Entraîné
dans un monde totalement schizophrène et absurde, il y
découvre les
vertus de l’accident. Sa quête
vidéo-ludique devient alors celle de son
existence. Homo Accidentis est une vision de ce que pourrait
être notre
proche avenir : où la vitesse de
l’évolution darwinienne ne
s’étalerait
plus sur des millions d’années mais sur quelques
microsecondes.
Prospective sociale et phénoménologique, Homo
Accidentis synthétise un
personnage en mouvement continu. Qui voyage à travers les
flux
d’informations dont il emmagasine les contenus au hasard des
rencontres
et des accidents qui jalonnent son voyage vers
l’immobilité. L’homo
accidentis ne se contente pas de vivre une seule existence, comme un
vulgaire Homo Sapiens, mais une infinité, autant que son
expérience peu
lui en procurer. Car, grâce à sa vitesse, il
n’a plus à choisir,
l’accident le fait pour lui… Ultime
liberté dans la servitude du
mouvement.

src="http://www.eesi.eu/site/IMG/DNSEP2006/chadefaue.jpg">

Extrait
de la nouvelle :
<span
style="font-style: italic; font-weight: bold;">l’effondrement,
Alexis Chadefaue (2006).

Larsen improbable de la même existence, vécu dans
deux réalités différentes qui
maintenant se font face. Confrontation
énergétique ultime conduisant à la
destruction des deux parties. Dans ce qui n’est plus qu’un
néant global, l’identité se raccroche
à la moindre particule.Une fois la console bien
ajustée, je jette un dernier regard sur le parking
détrempé, puis abandonne
définitivement tout espoir de
résistance… Une simple pression du doigt sur la
coque, et mon disque dur commence alors sa distribution
instantanée de dopamine.La première chose qui
vous frappe lorsque vous démarrez une partie, ce
n’est pas les incrustations visuelles sur
l’environnement, mais l’immersion auditive totale
et le remixage en temps réel de tous ses stimulis. Vos sens
ainsi artificiellement décuplés, demandent alors
quelques secondes pour s’adapter aux flots
d’informations déversées dans votre
cerveau.

[ Affichage inser

The Destiny of Troy : battle with god, ne cherche
plus le nouveau monde, il est ici.


« Combattant, vous vous trouvez dans une Zone
Mortelle, vous disposez de trente minutes pour vous mettre à
l’abri avant que votre configuration ne soit
définitivement mise en ligne ». Trente
minute, une astuce pour que les petits nouveaux ne soient pas
dégommés dans la seconde qui suit. 
J’abandonne donc ma caisse et continue mon périple
à pied.Cet univers se révèle
à la fois familier et complètement
exogène. Il n’y a plus d’ombre
où de lumière : tout n’est
plus que valeurs, coordonnées, structures. La
résistance physique des objets, leur masse, leur composition
sont similaires, mais les informations disponibles sur eux sont presque
infinies. Même en configuration b chaque bâtiment
peut être numérisé et
analysé dans la seconde. Il est alors aussi facile de
connaître la position des ascenseurs que le taux de
remplissage des machines à
café.J’augmente le rythme de ma course afin de
parvenir à la zone neutre la plus proche en un minimum de
temps. Je ne dois pas me laisser distraire par la publicité
holographique qui s’immisce sur chaque panneau
d’affichage, comme une invitation personnalisée
à la consommation. Assis sagement à la
fenêtre du métro aérien, je contemple
les explosions lointaines. Certainement des combats que se livrent des
escouades de joueurs. A côté
de moi une dame s’est assoupie, de son cabas
dépasse un poireau vraisemblablement destiné
à un pot au feu.

« Votre
taux de glycémie est descendu sous les 70%, Venez vite nous
rejoindre chez Pizza Huts ! Chez nous les combattants peuvent
payer en unités Oklaim et bénéficient
d’une remise de deux points de vie
supplémentaire ! Offre à valoir sur le
menu Warrior super fromage. Alors ne perdez plus temps à
perdre votre vie, venez nous rejoindre en suivant les
coordonnées des restaurants Pizza Huts mises à
jour sur votre navigateur.
 »