Accueil > Actualités > [actualités des professeurs] > Black Coffee avec Joan Ayrton et Virginie Yassef

Black Coffee avec Joan Ayrton et Virginie Yassef

Du 4 octobre au 1er novembre
25, rue du Moulin Joly, Paris
1er étage à droite
Vernissage le 4 octobre à 18h

Avec Madeleine Aktypi, Joan Ayrton, Laëtitia Badaut Haussmann, Karina Bisch, Katinka Bock, Sandra Böhme, Elvire Bonduelle, Hermine Bourgadier, Ulla von Brandenburg, Roxane Borujerdi,Eléonore Cheneau, Cécile Dauchez, Thea Djordjadze, Chloé Dugit-Gros, Eléonore False, Sylvie Fanchon, Miri Felix, Aurélie Godard, Fernanda Gomes, Charlotte Houette, Stephanie Kiwitt, Seulgi Lee, Muriel Leray, Renée Levi, Colombe Marcasiano, Fanette Mellier, Charlotte Moth, Sophie Nys, Anouchka Oler, Charlotte Posenenske, Raffaella della Olga, Anne Laure
Sacriste, Angelika Schori, Virginie Yassef.

« Une boisson aussi noire que l’encre, utile contre de nombreux maux, en particulier les maux d’estomac. Ses consommateurs en prennent le matin, sans se dissimuler, dans une coupe en porcelaine qui passe de l’un à l’autre et où chacun prend une rasade sonore. Elle est composée d’eau et du fruit d’un arbuste appelé bunnu. »
Leonhard Rauwolf

Black Coffee (matière liquide, concentrée, énergétique) a été pensé sur le mode d’affinités électives, de l’économie de moyen, de la curiosité,
comme une aventure et comme une question : comment se fait-il que les choses deviennent de l’art et que l’art fasse partie des choses ?

" Café ristretto, lungo, instantané, sucré ou pas ? ."

Black Coffee est le titre d’un tableau qui n’existe pas, devenu le titre d’une exposition. Il traduit une certaine fa.on de faire : jeu mental et intuitif, associations d’idées, amitiés, rencontres.
Pomme, triangle, rectangles, coefficients, rayures, carreaux, noir, bleu, noix de coco, chaises, mains, mots, images extraites d’un flux, sauvegardées, désormais tangibles. Les sources quotidiennes ne sont pas taries.
Elles demeurent indépendantes et se détachent grâce à leur singularité respective (mais aussi leur lien multiple, par la vue, le toucher, des principes historiques, conceptuels, formels ou expérimentaux).

Black Coffee, une proposition. Une volonté de faire une exposition sans être commissaire et sans le devenir.

Regarder : premier temps.

Black Coffee a lieu dans un atelier du XIe arrondissement à Paris.
Des oeuvres vont être manipulées, accrochées sans idées préconçues et sans système. Elles trouveront leur orientation, leur positionnement,
leur place dans cet espace de travail.

Regarder à nouveau : deuxième temps.

Des sujets, des choses que nous connaissons déjà nous traversent, d’autres apparaissent. Dans la vitesse de circulation collective et virtuelle
quelque chose s’extrait. Je veux voir.

Performances le soir du vernissage le 4 octobre :

19h30 l _ / \ in movement, Raffaella della Olga, avec Florence Augendre.
20h30 Lecture de Capital Decor, Stephanie Kiwitt, par Christophe Piette.

& lancement de Toggle Switch 2014, Camila Oliveira Fairclough & Delhia Dondain.

+ Interventions libres le dimanche 19, mardi 21 et dimanche 26 octobre : Arl.ne Berceliot Courtin, Pauline Boudry / Renate Lorenz, Jerome Guitton, Marcella Lista, Nelly Maurel, Fanette Mellier et Laure Limongi avec Madeleine Aktypi, Jacopo Miliani, Estelle Nabeyrat, Anouchka Oler, Emmanuel Van der Meulen.