Accueil > Actualités > [événement] > Alors Carcasse - Projet EESI & TAP

Alors Carcasse - Projet EESI & TAP

mardi 5 avril 19h
mercredi 6 avril 20h30
TAP plateau B, Poitiers

L’EESI, le CRR et l’Université de Poitiers et le TAP vous invitent à découvrir Alors Carcasse, création réalisée par Jean-Luc Verna et un collectif d’étudiants, pour une percée singulière dans le texte de Mariette Navarro

ALORS CARCASSE au TAP plateau B (réservation indispensable/ places limitées)

Mise en scène : Jean-Luc Verna
Texte : Mariette Navarro
Création lumière : Catherine Noden
avec les étudiants de l’atelier de Recherche et Création « Nouvelles écritures de plateau » et de l’atelier de création sonore à l’École Européenne Supérieure de l’Image, de la classe CEPIT du Conservatoire à Rayonnement Régional de Poitiers, et du Master Assistant metteur en scène de l’Université de Poitiers.

Le projet est présenté dans le cadre du festival A Corps organisé par le TAP, l’Université de Poitiers et le Centre d’animation de Beaulieu.

Le projet Alors Carcasse

Suite au succès de PATIO, réalisé en 2011 avec Collectif MxM-Cyril Teste, L’EESI, le CRR, l’Université de Poitiers et le TAP se retrouvent autour d’un nouveau projet de recherche et création : Alors Carcasse. A l’invitation du TAP, la direction artistique est confiée à Jean-Luc Verna, plasticien, performeur et enseignant à l’EESI. Avec lui, les élèves-artistes des trois écoles voyagent au cœur d’une écriture contemporaine tout à fait singulière, celle de Mariette Navarro.

Nouvelles écritures de plateau

En 2003, l’EESI et le CRR initient une collaboration et créent un festival interdisciplinaire : le Souffle de l’Equinoxe. Des spectacles courts, des dispositifs visuels et sonores, des performances sont proposées dans les établissements culturels de la ville de Poitiers. Outre son format original (programmation continue sur trois jours), la singularité du festival est de concevoir une double programmation : amateure, et professionnelle. Sept éditions consécutives voient le jour, et des axes forts de travail se dessinent au fil des ans : présence de dispositifs audiovisuels au plateau, scénographies multimédia et interactives, création vidéo, et création sonore.

En 2011, ces pistes de recherche sont relancées dans le cadre d’un projet d’envergure qui lie cette fois quatre structures : l’EESI, le Conservatoire, l’Université et le TAP. Autour de Cyril Teste et du collectif MxM, et dans les locaux de la Scène Nationale, un workshop dont la finalité est d’explorer les possibles du plateau, est mis en place sur une saison entière. Les outils du cinéma sont intégrées à l’espace scénique. Caméras, écrans, rails de travelling, oreillettes et micros composent l’image, et dialoguent avec les acteurs en présence. Le travail aboutit à un spectacle : PATIO, du nom de l’espace dans lequel la recherche s’est déroulée. Pour tous les participants, l’expérience est décisive. Les formes explorées dans le cadre de PATIO posent les bases, pour MxM, de ce qui constituera leur signature stylistique : la performance filmique.

Pour les trois établissements d’enseignement artistique, PATIO est un point de rencontre qui ouvre la perspective d’une mise en commun de la recherche artistique autour de l’articulation du multimédia et du plateau. Comment la caméra, l’écran, la capture et la diffusion en direct d’images, restructurent l’espace de l’acteur ? Quelle nouvelle forme de jeu créent-ils ? Mais aussi, quelles nouvelles formes d’écriture ? Comment penser les images hybrides ainsi créées, et dans quelle mesure celles-ci modifient-elles l’expérience spectatorielle ?

Après PATIO, les trois écoles se retrouvent sur un workshop mené à l’Espace Mendès France, centré sur la question de la téléprésence, et dirigé par Julien Brun. Deux années consécutives, des textes dramatiques (de Richter et Fayner) sont explorées au travers de dispositifs visuels qui dédoublent l’espace scénique. Une partie de la distribution joue à Poitiers, l’autre, à Angoulême, mais chacune est filmée, et rendue présente grâce à une retransmission en direct sur le(s) plateau(x).

Alors Carcasse est à la fois le prolongement et l’aboutissement de ces années de recherche et de travail communs. Le projet, dont la direction est confiée à Jean-Luc Verna : plasticien, mais aussi danseur, performeur et chanteur, a pour ambition de questionner encore de nouvelles formes de présence au plateau. Comment dire une écriture hyper-contemporaine, qui se situe au carrefour de la poésie, du récit et du texte dramatique ? Comment raconter l’être-là d’un personnage insaisissable, Carcasse, à qui il n’arrive (presque) rien ? Comment rendre palpable le temps présent, et son écoulement ? En bref, comment « sortir du théâtre par le théâtre » ? (Gilles Deleuze).

Captation réalisée par Cédric BOISSINOT, lors de la deuxième représentation

Alors Carcasse from Théâtre Auditorium Poitiers on Vimeo.

A lire