Accueil > Actualités > [conférence] > “La construction de la femme artiste”

“La construction de la femme artiste”



“La construction de la femme artiste”

Conférence de Geneviève Fraisse

Lundi 27 Mars - 18h
ÉESI - Site de Poitiers

sous l’invitation de Malgorzata Grygielewicz

“L’ère démocratique qui s’ouvre après la Révolution française inscrit une double querelle quant à l’égalité des sexes, celle de la citoyenneté politique et celle de la création artistique.
Qu’une femme puisse être poète ou femme auteure, actrice, peintre ou sculptrice pose la question du droit autant que celle de la jouissance, de l’accès légitime à l’exercice artistique autant que de la revendication des passions qui l’accompagnent. Comment se fabriquent alors discours et pratiques de celles qui, fortes d’une égalité et d’une liberté soutenues par l’imaginaire démocratique moderne,
construisent un parcours artistique ? Aussi, puisque la querelle est double et qu’elle concerne toutes les femmes d’un côté et quelques femmes de l’autre, on n’oubliera pas, dans l’effort généalogique ici appliqué aux deux siècles précédents, qu’il s’agit d’émancipation des femmes. Il y a donc nécessairement histoire, transformation des conditions de possibilité du devenir artiste, mais surtout
historicité, affirmation d’une participation des sexes à la temporalité constitutive de la société humaine. Ce que je nomme, par ailleurs, la « sexuation du monde ».
On reviendra donc, non sur une histoire longue qui montrerait, par subversions successives, les progrès accomplis par les unes et les autres pour s’inscrire dans la vie artistique comme des égales, mais sur le récit de gestes précis, porteurs de l’appropriation d’une histoire de la création comme telle. Ainsi il ne s’agit pas de parcours individuels mais bien plutôt de la construction d’une émancipation propre à alimenter, autant qu’à dérégler, la tradition des arts. Car il faut bien qu’il y ait dérèglement pour que les mythes se sécularisent, que la vérité quitte les apparences, que les figures récupèrent leur voix et que la libido créatrice se joue enfin entre les sexes.”

Geneviève Fraisse est philosophe, directrice de recherche émérite au CNRS. Elle a publié de nombreux ouvrages relatifs à la généalogie de la pensée féministe ainsi qu’à la controverse sexe/genre d’un point de vue épistémologique et politique. Elle est l’auteure de nombreux ouvrages, notamment : Muse de la raison, démocratie exclusive et différence des sexes (1989), Les femmes et leur histoire (1998), Du consentement (2007), Le Privilège de Simone de Beauvoir(2008), Les Excès du genre, concept, image, nudité, (2014), La Sexuation du monde, Réflexions sur l’émancipation, (2016)