Accueil > Actualités > [exposition] > Salon DDESSIN

Salon DDESSIN

Salon DDESSIN

Projet spécifique dans le cadre de “Passerelles”

du 24 au 26 Mars 2017
Atelier Richelieu, Paris

Avec Alexandre Clérisse, Marie Deschamps, Sophie Guerrive, Jung-Hyoun Lee, Lola Lorente, Samuel Neuhardt, et les étudiants de l’ÉESI : Hao Deng, Denis Mello, Linda Tovar, Alexandre Turpault, et Victor von Boltenstern.

Sont exposés sur DDESSIN 17 les travaux d’une sélection de jeunes artistes étudiants et d’auteurs installés à Angoulême. Tous abordent la bande dessinée et le dessin contemporain en questionnant le médium par le biais du crayonné ou du numérique. Ils explorent les nouveaux codes de la narration et les différentes approches graphiques.

Direction : Pierre Lungheretti, directeur de la Cité internationale de la bande-dessinée et de l’image (La Cité) et Patric Clanet, directeur de l’Ecole Supérieure de l’image (ÉESI).
Commissariat : Catherine Mallet, directrice de l’Espace culturel Les Modillons.

La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (La Cité), l’École européenne supérieure de l’image (ÉESI), l’Espace culturel Les Modillons, et DDESSINPARIS ont souhaité s’associer afin de promouvoir les liens existants entre le dessin contemporain et la bande dessinée.
Les quatre partenaires ont conçu une manifestation intitulée « Passerelles », proposant des actions à Angoulême et à Paris. « Passerelles » a démarré à l’automne 2016, et s’est traduit par plusieurs opérations : expositions aux Modillons et à La Cité, table ronde à l’ÉESI.

Sont exposés sur DDESSIN 17 les travaux d’une sélection de jeunes artistes étudiants et d’auteurs installés à Angoulême. Tous abordent la bande dessinée et le dessin contemporain en questionnant le médium par le biais du crayonné ou du numérique. Ils explorent les nouveaux codes de la narration et les différentes approches graphiques. Cette sélection met en lumière la diversité des pratiques et des nouveaux formats de la bande dessinée ainsi que la porosité existante entre bande dessinée et dessin plasticien.
La ville d’Angoulême est reconnue comme étant la capitale mondiale de la bande dessinée, notamment par le biais de son Festival International de la Bande Dessinée (44ème édition en 2017). Angoulême offre la possibilité aux jeunes talents émergents de se former à l’École européenne supérieure de l’image (ÉESI), seule école en France dispensant un cursus BD, et de poursuivre ensuite leurs recherches en résidence à la Maison des Auteurs de La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (La Cité). Les talents émergents, français et étrangers, formés sur le territoire, font souvent le choix de s’installer à Angoulême afin de profiter du dynamisme qu’offre le secteur de la bande dessinée.