Accueil > Archives > 2010 > [événement] Le familistère de Guise, une utopie réalisée, le 27 septembre 2010 (...)

[événement] Le familistère de Guise, une utopie réalisée, le 27 septembre 2010 de 11h à 13h, Guise


LE FAMILISTERE DE GUISE, UNE UTOPIE REALISEE
Le dispositif électroacoustique de la cour du pavillon central



Le sol de la cour du pavillon central et ses bouches de ventilation © DJC

Lundi 27 septembre 2010 de 11h à 13h
Familistère de Guise, 262-263 Aile Droite, Guise

Réalisation du compositeur Jean-Christophe Desnoux
Réalisateur en informatique musicale Manuel Poletti.


Le vide, la lumière, l'air sont constitutifs de la cour. Cette icône de l'architecture est préservée, uniquement habitée de sons.

La cour est laissée vierge de toute installation pour en conserver le caractère particulièrement saisissant. Un dispositif de diffusion de sons est greffé dans les caves sur le système de ventilation naturelle de la cour : 58 des 72 bouches de ventilation du sol deviennent des sources sonores. Le son provient ainsi d’un hors-champ mystérieux. Dans l'extraordinaire volume de la cour se forment des images en mouvement, toujours changeantes…

Le compositeur et scénographe Jean-Christophe Desnoux a voulu « travailler avec la mémoire des auditeurs pour rendre lisibles, audibles, des traces sonores des lieux, des espaces environnants, des souvenirs, des fêtes, en produisant des objets sonores polysémiques, en organisant des distances et des parcours ».

Le système de diffusion est piloté par un programme informatique qui peut diffuser une ambiance sonore sur une bouche, la déplacer de bouche en bouche, en diffuser plusieurs à la fois dans différents endroits ou les fondre dans un programme préétabli ou de façon plus ou moins aléatoire. L'ambiance sonore est toujours différente.