Accueil > Archives > 2010 > [festival] Temps d’écoles d’images, du 8 au 17 octobre 2010, Marne-la-Vallée

[festival] Temps d’écoles d’images, du 8 au 17 octobre 2010, Marne-la-Vallée


 


Temps d'écoles d'images
Dans le cadre du festival Temps d’images


Installations & courts-métrages



 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


Du 8 au 17 octobre 2010
La Ferme du Buisson
Allée de la Ferme, Noisiel, Marne-la-Vallée


Initié en 2006, Temps d’écoles d’images explore et fédère les forces formatrices qui font le berceau des émergences artistiques. S’ouvrant aux écoles supérieures dans le domaine des arts visuels, ce programme accueille les jeunes artistes qui en sont issus.

Pépinière d’artistes de demain, Temps d’écoles d’images associe étudiants et enseignants dans le cadre de partenariats développés avec plusieurs écoles :



➢ LE FRESNOY – Studio national des arts contemporains, Tourcoing
➢ EESI – Ecole européenne supérieure de l’image, Poitiers & Angoulême
➢ LOUIS LUMIERE – Ecole nationale supérieure, Noisy-le-Grand
➢ EnsAD – Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, Paris
➢ EMCA – Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation, Angoulême
➢ GOBELINS – Ecole Les Gobelins, Paris/Annecy 

Installations

Contrairement à ce que le terme paraît indiquer, rien n’est moins installé que les installations. Sans qu’on y prenne garde, elles ont intégré depuis longtemps une branche adventice du spectacle vivant. Elles ne se mettent en branle que dans le mouvement ou sous le regard du spectateur, sollicitant de sa part plus que de la participation : un rôle d’activateur et parfois d’inventeur d’une histoire dont elles proposent les modalités. A chacun d’écrire son texte ou son sous-texte devant ou dans les images, les objets, les compositions retenues. Sans rien abdiquer de leurs vertus plastiques, dans l’art d’occuper un espace donné ou dans celui de le mettre à leur dimension, les installations redessinent sans cesse de nouveaux points de rencontre avec le vif. Lequel ne manque pas d’intégrer sa part de performance, ne serait-ce que dans sa dimension auto-réflexive, dans la mise en question des instruments de sa production, dans sa scénographie. Signe de temps adverses, les derniers travaux d’écoles révèlent une attention de plus en plus marquée au social et au sociétal, un besoin d’enquêter en profondeur avant de donner à l’espace et au son une forme artistique, qui prendra pleinement en compte le besoin de documenter.

Dans ce cadre, l’EESI présentera l’installation « DIRECT-TO-STAGE » :

MxM
Apprendre à intégrer l’espace de l’image dans le temps du théâtre : telle est la mission que se sont donnés Cyril Teste, Patrick Laffont et le groupe MxM auprès des étudiants de l’EESI. Au programme des recherches de leur laboratoire, qui devrait ouvrir ses portes au public durant le temps du festival, une interrogation de la mémoire à travers des fragments de On n’est pas là pour disparaître, d’Olivia Rosenthal. _ L’occasion de dessiner une dramaturgie et un jeu.

 Equipe de réalisation EESI  : Raphaël Dupont, Olivier Gain, Karine Guiho, Anne Jacquet, Florelle Pacot, Fabien Zocco encadrés par Emmanuelle Baud, Jean-François Joyeux, Christian Laroche ; les élèves-comédiens du CRR de Poitiers : Charlotte Gutierrez, Rodolphe Gentilhomme, François-Thomas Chopin De Janvry, Thomas Le Gloannec, Sandrine Petit. 


Temps images 1


 


©  Emmanuelle Baud 


 


 


La présentation de « DIRECT-TO-STAGE » a lieu au Centre d'art de la Ferme du buisson dans le cadre du programme Temps d'écoles d'images. L'exposition est ouverte du 8 au 17 octobre et est ponctuée par deux temps forts :

Le vendredi 8 octobre, samedi 9 octobre et dimanche 10 octobre, présentation de « DIRECT-TO-STAGE » sous forme d’installation interactive.

Le vendredi 15 octobre, samedi 16 octobre et dimanche 17 octobre, présentation de « DIRECT-TO-STAGE » sous forme de performance avec les comédiens des Conservatoires de Poitiers et de Noisiel.


 


 



©  Emmanuelle Baud


 


Durant Temps d’écoles d’images, les courts-métrages de trois étudiantes de l’EESI seront également projetés :

Pianocktail de Elisabeth Boisson (2010 – 3’)
Never ending de Meng Jia (2010 – 4’)
Qui n’a pas vu les seins de ma mère ? de Pauline Roland (2010 - 5’)


Pour plus d'informations : www.lafermedubuisson.com