Accueil > Archives > 2011 > [événement] # Art Science Technologie, du 28 novembre au 3 décembre, (...)

[événement] # Art Science Technologie, du 28 novembre au 3 décembre, Grenoble


# Art Science Technologie



 


 


 


 


 


 


 


 


Du 28 novembre au 3 décembre
Grenoble


Clôture du programme de recherche CREATIVITE instrumentale, une discussion engagée sur la créativité et les nouvelles technologies entre l’ACROE-ICA, l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image et l’Université McGill de Montréal.


L’évènement #Art Science Technologie accorde dans un temps fort, l’expérience dans des ateliers de création, la présentation d’œuvres artistiques mijotées en laboratoire lors de concerts et installations, la réflexion sur de grandes problématiques contemporaines en Art – Science – Technologie au cours de colloques et d’une table ronde.


Tous les quatre ans, l’ACROE porte à la connaissance du public, à travers des rencontres internationales organisées à Grenoble, les avancées des travaux de recherche et de création dans le domaine des technologies numériques appliquées à la création artistique. La 8ème édition de ces rencontres, intitulée #Art Science Technologie du 28 novembre au 3 décembre 2011 à Grenoble, clôt deux programmes de recherche :


• Le projet AMBIANT Creativity, une résidence artistique européenne de trois jeunes compositeurs réalisée en collaboration avec l’Université Ionienne de Corfou et le ZKM Centre d’art et de technologie des media de Karlsruhe, et le projet CREATIVITE instrumentale une discussion engagée sur la créativité et les nouvelles technologies entre l’ACROE-ICA, l’Université McGill de Montréal et l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême.


Le regard, CRÉATIVITÉ instrumentale


Entreprises par le laboratoire ICA, l’Université McGill, et l’EESI, les observations de CRÉATIVITÉ Instrumentale analysent le développement des technologies pour la création artistique et tentent de définir de nouveaux principes d’initiation à la créativité.


Lors d’un atelier organisé par l’ACROE à l’EESI de Poitiers – Angoulême sur le thème « le numérique et le temps réel », la prise en main par les étudiants et enseignants des outils de représentations virtuelles MIMESIS, GENESIS, et TELLURIS a suscité de vifs commentaires. C’est cette analyse formelle des réactions de l’usage des technologies actuelles pour l’art qui est au cœur du projet de CREATIVITÉ instrumentale. Ces interrogations sur l’influence des technologies de la virtualité et de leur temporalité comme moteur de création seront aux centres des sujets proposées pendant le symposium.




COLLOQUES ET TABLE RONDE


Un futur pour les arts visuels ?


Jeudi 1 décembre à 9h30


Amphi PHELMA


Depuis la fin du XIXème siècle, l’art contemporain a quitté le stade de la ressemblance pour chercher des formes nouvelles libres. Le futur immédiat des arts visuels se situerait-il au niveau du déploiement infini de ces figures ou bien espérons-nous de nouveaux dépassements ? Les nouvelles technologies du virtuel seront-elles à même de réconcilier les formes plastiques contemporaines avec le temps, le geste, la matière, l’information ou l’énergie ? Si oui, quelles devraient être les mutations pédagogiques susceptibles d’enraciner ces nouvelles pensées et pratiques ?


Intervenants : Annie Luciani, directrice du laboratoire Informatique et Création Artistique de Grenoble INP-G. – Daniel Barthélemy (EESI), Jean Gagnon, spécialiste des arts médiatiques et directeur des collections de la Cinémathèque du Québec (Canada), Pierre-Damien Huygues, professeur, responsable du Master recherche Design et environnements de l’Université Paris 1 – Panthéon – Sorbonne, Hubertus von Amelunxen, Founding Director and Professo rat the International School for New Media in Lübeck (Germanu), Jean Cristofol, Professeur de philosophie à l’École d’art d’Aix en Provence.




De l’œuvre artistique vers le processus de sa création - un déplacement majeur ?


Jeudi 1 décembre à 14h00


Amphi PHELMA


Doté de mémoire, l’ordinateur a introduit des changements significatifs dans nos manières de travailler et d’aboutir à une œuvre. Comme un brouillon infini, l’artiste peut conserver les esquisses qui précèdent l’œuvre terminée. Le processus devient lui même objet de création. Quel impact peut avoir ce déplacement sur la pensée et l’acte de l’artiste ?


Intervenants : Jean Gagnon, spécialiste des arts médiatiques et directeur des collections de Cinémathèque du Québec (Canada) , Bruno Bachimont, professeur à l’Université Technologique de Compiègne ; Daniel Barthélémy, professeur d’infographie et multimédia à l’Ecole européenne supérieure de l’image, Claude Cadoz, directeur de l’ACROE, chercheur-compositeur, les jeunes artistes en résidence (Jérôme Bertholon, Damian Marhulets (Allemagne), Omer Chatziserif (Grèce)).


 


Instrumentalité et écriture : une nouvelle alliance ?


Vendredi 2 décembre à 9h30


Amphi PHELMA


Les technologies de la représentation numérique bouleversent les relations entre la performance instrumentale et l’écriture dans le domaine de la création artistique, musicale en particulier. Activités séparées et de nature fondamentalement différentes lorsqu’elles sont portées par les techniques qui précédent l’ère numérique, peuvent elles aujourd’hui se penser et se pratiquer dans la continuité avec l’aide des nouveaux outils de simulation et de calcul ?


Intervenants : Marcelo Wanderley, professeur et chercheur à L’Input Devices and Music Interaction Laboratory de L’Université McGill (Canada) ; Roland Cohen, École Nationale Supérieure de Création Industrielle (Paris), Claude Cadoz, directeur de l’ACROE, chercheur-compositeur.


 


Table ronde – recherche en art / recherche pour l’art/ recherche sur l’art.


Vendredi 2 décembre à 14h00


Amphi PHELMA


Dans le contexte de la convergence des progressions des cursus des établissements d’enseignement supérieurs, cette table ronde a pour objet de discuter de quelques questions critiques : quels pourraient être les champs d’actions et les singularités des enseignements artistiques ? Quels pourraient être les formes d’un doctorat en art et ses liens avec la pratique artistique ? Comment pourrait-on imaginer des liens entre recherche et création dans le domaine artistique ?


Intervenants : Iannis Zannos, professeur du département son et nouveaux medias à l’université Ionienne de Corfou, Jean Gagnon, spécialiste des arts médiatiques et directeur des collections de Cinémathèque du Québec (Canada), Michele Tadini, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, Annie Luciani (modératrice), directrice du laboratoire Ingénierie de la Création Artistique de Grenoble INP.




Le projet national CRÉATIVITÉ Instrumentale s’inscrit dans le contexte du Programme 2008 « la création : acteurs, objets, contextes » de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). L’objet de CRÉATIVITÉ Instrumentale est l’étude des processus de création dans les arts instrumentaux du temps. Ce thème relie le laboratoire ICA de Grenoble, l’équipe de recherche ARCAD de l’École européenne supérieure de l’image (EESI), le laboratoire IDMIL de l’Université McGill à Montréal. Fondés à partir des sciences cognitives et d’expériences pédagogiques la démarche vise à théoriser l’échange interactif et corporel reconstitués avec la machine par le retour d’effort. Confronté à des sensations tactiles et auditives, (un frottement d’archet sur un violon virtuel pour l’université McGill, des jeux d’excursion en images de synthèses pour la collaboration avec l’EESI), les explorations sensorielles de l’utilisateur sont enregistrées et verbalisées. L’analyse des témoignages sur le rapport retrouvée avec la matérialité et la force questionne, dans quelles mesures ces nouveaux outils peuvent participer à l’élargissement du champ créatif ? A terme la synthèse des expériences constituera un dispositif de préconisation pour une éducation des gestes créatifs. L’application technologique du modèle physique soulève également d’autres interrogations, puisqu’elle permet de noter en même temps, écriture et performance (l’instrument et sa musique, l’objet et son mouvement) des opérations qui habituellement se succèdent.


 


LES PARTENAIRES


L’EESI est l’une des premières écoles d’art en France à s’être frottée aux technologies numériques. Elle dispose d’un potentiel fort et diversifié d’enseignement autour de ces technologies. Dans sa collaboration avec l’ACROE-ICA, elle a mûri depuis plus de cinq ans, un parcours conceptuel, scientifique, artistique et pédagogique.


Le groupe ACROE -ICA est l’un des acteurs internationaux de la recherche en informatique appliquée à la création artistique. Il a introduit des concepts fondamentaux et créé des technologies originales qui font référence aujourd’hui. Il est à l’origine de la technique de synthèse, en image animée et en son, dite « par modèle physique ». Il est également pionnier en matière d’interfaces pour l’interaction gestuelle avec retour d’effort et perception haptique.


 


Le laboratoire IDMIL (Input Devices and Music Interaction Laboratory), au sein de la Faculté de Musique de l’Université McGill (Montréal) est un laboratoire phare, au niveau international, de l’informatique appliquée à la création musicale. Le IDMIL a une activité de recherche fondamentale et appliquée importante dans le domaine de l’interaction homme – ordinateur dans les contextes de la performance musicale, la synthèse sonore, le traitement du son et le contrôle de la synthèse par des systèmes numériques et par des périphériques gestuels.