Accueil > Archives > 2012 > [conférence] Conférence d’Eliane Esther Bots, le lundi 13 février à 20h00, (...)

[conférence] Conférence d’Eliane Esther Bots, le lundi 13 février à 20h00, Poitiers


Conférence d'Eliane Esther Bots











Lundi 13 février à 20h
Le Confort Moderne
185, rue du Faubourg du Pont-Neuf, Poitiers


Au cours de sa conférence illustrée d’extraits de films, Eliane Esther Bots explore la possibilité de jouer sur les barrières linguistiques entre français, anglais et néerlandais. Loin d’être perçue comme un obstacle, cette situation lui offre la possibilité, par l’usage des sous-titres, de la voix off, des relations entre le son et l’image, de communiquer avec le public et d’offrir une conférence singulière. Elle exposera sa propre méthode de travail cinématographique au sein de laquelle langage et communication jouent un rôle important. Ces extraits présentés au cours de la conférence, entretiennent, par leur sujet, leur recherche, leur place dans l’histoire ou leur méthode, une relation avec le thème de la communication et du langage.

Eliane Esther Bots (Pays-Bas, 1986) a obtenu une licence en arts visuels / design et enseignement à l’Academy of Visual Arts (Utrech) et a étudié le russe à l’Université d’Amsterdam. Elle est familière des échanges internationaux. Elle voyage et travaille souvent à l’étranger pour son travail. Au cours de ces trois dernières années, elle a participé à plusieurs résidences d’artistes en Europe de l’est et en Russie. Eliane Esther Bots est enseignante à la Faculté des arts visuels et de design, Academy of Visual Arts (Utrecht).


Son travail se situe entre le film, le documentaire et les arts visuels. Visuellement elle reste proche de la réalité tout en prenant la liberté, durant le tournage et le montage, de changer et d’ajuster la situation, le décor et la trame narrative. Elle travaille principalement avec la vidéo et la photographie. Ses travaux sont l’occasion d’aborder des histoires cachées, inattendues, de la vie quotidienne de personnes et de lieux. Elle s’emploie à montrer la beauté visuelle cinématographique au sein de la réalité et de la vie quotidienne qui nous entoure.