Accueil > Archives > 2012 > [événement] Documents élargis / Expanded Documents, le 27 et 28 juin, (...)

[événement] Documents élargis / Expanded Documents, le 27 et 28 juin, Paris


Documents élargis / Expanded Documents

Le post-diplôme «  Document et art contemporain  », créé à l’initiative de l’École européenne supérieure de l’image (Poiters-Angoulême) en partenariat avec l’École nationale supérieure d’art de Bourges, s'adresse à des étudiants d'art ou de cinéma, de jeunes commissaires ou critiques d'art souhaitant prolonger leur formation par une année d'expérimentation autour des enjeux croisés du document et de l'art contemporain. Il constitue une plateforme, pratique et théorique, en vue de définir et de mettre en place dans les prochaines années un Doctorat en art.

Projection – Cinéma expérimental italien
Séance pointligneplan


 


 


 


 


 





 


 




Sole in mano
, Marinella Pirelli, 1973


 


Mercredi 27 juin à 20h00 mai
La Fémis
6, rue Francoeur, Paris


Programme proposé par Lucia Aspesi
Films de Piero Bargellini, Marinella Pirelli, Mario Schifano, Giulio Squillacciotti.
En collaboration avec la Fondazione Centro Sperimentale di Cinematografia-Cineteca Nazionale et l’Archivio Marinella Pirelli.

Dans le cadre de ses recherches sur le cinéma élargi italien, Lucia Aspesi, artiste du post-diplôme, propose un parcours autour de la figure féminine à travers le langage du cinéma expérimental italien. Le rapport entre l’œil, le corps et la personne est à la base du dialogue développé par les œuvres des différents auteurs. Dans ce programme, les styles, les formes et les différents modes de production se rencontrent pour former un récit sur le film, l’imaginaire technologique et l’inconscient optique des années 1960 à aujourd’hui.

Zimmerreise, Giulio Squillacciotti, 2010, 3 min
Indumenti, Marinella Pirelli, 1967, 3 min
Nelda, Piero Bargellini, 1969, 4 min
Sole in mano (o appropriazione, a propria azione, azione propria), Marinella Pirelli, 1973, 6 min
Narciso, Marinella Pirelli, 1966, 12 min
Film, Mario Schifano, 1967, 15 min
Doppio-Autoritratto, Marinella Pirelli, 1974, 15 min


Journée d’étude


 


 


 


 


 


 


 


 



Western Reversal
, performance, David Dye, 2009. © Lucie Dupraz




Jeudi 28 juin de 9h à 17h
Auditorium Ecole nationale supérieure d’art
14, rue Bonaparte, Paris



Participants : Lucia Aspesi, Emeric de Lastens, David Dye, Duncan White, Stephen Wright (modérateur)

Consacrée à la réactivation actuelle des projections du « cinéma élargi » et, plus particulièrement, aux questions liées à la narration de son histoire fragmentée, cette journée d’étude rassemble des cinéastes, artistes et théoriciens autour du cinéma expérimental et de l'art contemporain. En insistant sur la spécificité des matériaux impliqués dans le processus de dévoilement de l'histoire du « cinéma élargi », cette journée d'étude s’interrogera sur les questions suivantes : comment concilier la singularité de l’événement avec le discours historique ? comment le laps de temps, voire son oubli, qui nous sépare de l’événement peut-il rencontrer l’aujourd’hui d’une projection ? comment rendre compte aujourd’hui des éléments oubliés, virtuels, de l’histoire du « cinéma élargi » ?

Cette journée privilégie la production cinématographique de David Dye et Giovanni Martedì. Elle sera l’occasion de développer les possibles narrations liées à la production de ces deux cinéastes à travers l'activation des documents originaux (films, spectacles, textes) et le discours. Elle évoquera le projet, commencé en 2008 par David Dye, d'un doctorat consacré aux remakes actuels de ses films passés et la virtualité des œuvres perdues de Giovanni Martedì. Hommage sera rendu au cinéaste italien, récemment disparu, par la projection de ses films. L'objectif de cette journée d'étude consiste à définir plusieurs cadres interprétatifs au sein desquels l'expérience des deux cinéastes peut contribuer à la formation d'une histoire du « cinéma élargi » et contribuer à la formation d’un discours sur la réception du cinéma expérimental.

Il s'agit de créer et d'examiner une constellation de relations possibles entre les objets, les pratiques et les institutions qui se sont développées à la périphérie du « cinéma élargi » au cours des années 1960 et 1970. Structurée autour de différentes situations (présentations, débat, projections, performances), cette journée se propose d’observer les irrégularités et les inachèvements des projets de l’avant-garde en vue de leur réactivation éventuelle. Le retour vers le passé du présent et le retour du passé dans le présent ne sont jamais achevés, mais représentent une tâche interminable de la critique actuelle.

Biographies
Lucia Aspesi, artiste du post-diplôme Document et art contemporain en 2010-11, poursuit actuellement ses recherches sur le cinéma élargi italien.
David Dye, artiste, cinéaste. Né en 1945 à l’île de White, il étudie la sculpture à St Martins School of Art. Il enseigne à l’Université de Northumbria, Newcastle.
Émeric de Lastens, critique, historien du cinéma, spécialiste du cinéma expérimental, rédacteur à la revue de cinéma Vertigo.
Giovanni Martedì, artiste, cinéaste. Né à Milan en 1935. Installé à Paris à la fin des années 1960, il est lié aux activités de la Paris Film Coop. Décédé en 2012.
Duncan White, universitaire, spécialiste du cinéma expérimental, enseigne à l’université Central Saint Martins (Londres). Il a codirigé l’ouvrage Expanded Cinema. Art, performance, film (Tate Modern, 2011).
Stephen Wright est théoricien de l'art et commissaire d'expositions indépendant. Il est critique référent pour le post-diplôme Document et art contemporain et enseigne à l’École européenne supérieure de l’image (Angoulême-Poitiers).



 


 


 


 


 


 


 


en collaboration avec La Fondazione Centro Sperimentale di Cinematografia-Cineteca Nazionale.