Accueil > International > Projets internationaux

Projets internationaux

Dans cette rubrique sont mis en avant une sélection de projets internationaux portés par ou en partenariat avec l’ÉESI.

2017-2018

Projet dans le cadre du programme INNOVART
Le programme franco-argentin INNOVART est un programme de coopération et de mobilité universitaire dans les domaines combinés de l’art et de l’innovation qui vise à ouvrir à l’international les écoles et universités, encourager la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs entre les deux pays et développer des projets de création et de recherche conjoints. Il reçoit le soutien en Argentine du Secrétariat aux Politiques universitaires du ministère de l’Éducation et des Sports et en France du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du ministère de la Culture et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
En 2017-2018, l’ÉESI a été sélectionnée pour un projet de recherche-création avec l’Universidad Nacional de Tres de Febrero et l’Universidad Nacional de Miciones qui s’intitule « Bio-interactivité et territoire : laboratoires de production pour une étude environnementale artistique, scientifique, technologique et vidéoludique ». Ce projet débute à la rentrée 2017-2018 avec deux échanges prévus au printemps 2018, l’un à Buenos Aires et l’autre à Poitiers.

Séminaire de création avec l’Université du Québec à Montréal

Ce séminaire vise à consolider des liens déjà existants entre l’ÉESI et l’École des Arts Visuels et Médiatiques (EAVM) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), à tisser des relations entre les étudiants et à engager un processus de recherche et de création collaboratif à long terme par la création de territoires de recherche et de création et l’exploration de modalités de travail collaboratif sur le terrain et à distance entre les deux écoles et leurs étudiants. Identifiées dans le domaine des arts visuels, numériques et médiatiques, l’ÉESI et l’EAVM proposent des lieux et des environnements sociaux-culturels porteurs de possibilités différentes et complémentaires nécessaires au développement de collaborations et à la création d’œuvres engagées.
Le séminaire de 2017-2018 s’articule autour de l’ouvrage Confiscation des mots, des images et du temps, de Marie-José Mondzain. L’expression « Nous, ne voit rien » empruntée au philosophe Jean-Toussaint Desanti, demeure particulièrement inspirante dans le contexte actuel où le « regard [consensuel] produit par les mots » dicte le plus souvent à la société ce qu’elle doit voir.
Deux sessions de travail se tiendront, la première session aura lieu à l’UQAM du 23 février au 3 mars 2018 et la deuxième à l’ÉESI du 5 au 12 mai 2018. Entre ces deux périodes de travail intensif, des visio-rencontres sont organisées, en compatibilité avec les fuseaux horaires, entre les deux groupes de recherche, de manière à travailler ensemble au développement du projet.

2016-2017

Transfert d’expertise pour la création d’un Master bande dessinée à Zapopan (Mexique)
Forte de sa renommée, l’ÉESI a été sollicitée en 2016 par Ciudad Creativa Digital, pôle de développement des industries numériques et créatives de la ville de Guadalajara, pour une mission d’expertise-conseil afin d’accompagner, à chaque étape du projet, la création d’un Master en Bande Dessinée à Guadalajara qui ouvrira en 2018.
Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de coopération décentralisée entre la ville de Zapopan-Guadalajara et l’Agglomération du GrandAngoulême avec l’objectif de créer à Guadalajara une « Maison de la Bande Dessinée ». En son sein s’implantera ce nouveau Master en Bande Dessinée, unique en son genre sur le territoire mexicain, mais aussi une « Maison des auteurs » à partir du modèle qui a été développé à Angoulême par la Cité de la Bande Dessinée d’Angoulême. Dans le cadre de ce transfert d’expertise, L’ÉESI a accueilli trois futurs professeurs-coordinateurs du Master mexicain au mois de juin 2017 pour un programme sur mesure de formation continue d’une durée de trois semaines.

Voyage d’études à Chemnitz (Allemagne) dans le cadre du projet Bibliomatrix
Bibliomatrix est un séminaire de l’atelier édition de l’ÉESI. Son sujet central est la publication, de l’empreinte au livre d’artiste, en passant par la sphère numérique.
En 2016-2017, une dizaine d’étudiants de l’ÉESI ont pu présenter leur travail éditorial à Chemnitz. Ils ont voyagé en train, à la fois pour des raisons conceptuelles et philosophiques, environnementales, tout en permettant de nouvelles prises de contact en Allemagne et en référence aux expériences éditoriales similaires. Le trajet en train vers Chemnitz, son expérience, sa documentation, ont été mis à profit pour élaborer un contenu éditorial à destination de la revue Schmuck #10.

DAK’arc, Recherche et expérimentation artistique et théorique à partir du fonds patrimonial de l’IFAN
Ce projet bénéficie du soutien du programme Entr’écoles de l’Institut français.
Dans le cadre du projet de collaboration entre l’Institut Fondamental d’Afrique Noire (IFAN), l’Institut Supérieur des Arts et des Cultures (ISAC) et l’ÉESI, un voyage d’étude s’est déroulé à Dakar, au sein de l’ISAC et de l’IFAN du 15 au 30 avril 2017. Les six étudiants de l’ÉESI ont pu travailler dans d’excellentes conditions. Ils ont découvert des ressources textuelles, visuelles et sonores très riches parmi les différents laboratoires de l’IFAN. Ils ont pu, dans le cadre d’échanges avec des chercheurs de l’IFAN, préciser les enjeux de leur recherche artistique et découvrir des terrains d’étude très féconds. Ils ont rencontré les étudiants de master de l’ISAC et partagé avec eux leurs expériences réciproques. Lors de ce séjour, ils ont aussi rencontré des artistes et des personnalités de la vie culturelle dakaroise, avec lesquels ils ont découvert des productions singulières et des projets culturels passionnants.
De retour à l’ÉESI, ils ont approfondi leurs recherches initiées lors de cette collaboration et produit des vidéos, des photographies, des installations, des images animées et de la sculpture.
Au-delà de cette première collaboration entre l’ISAC, l’IFAN et l’ÉESI, des projets se dessinent entre les trois institutions. Ils viseront à renforcer les échanges pédagogiques et techniques entre nos institutions, à permettre à de jeunes artistes africains de bénéficier pleinement des ressources de l’ÉESI, à réaliser des projets communs d’expositions et d’éditions, aussi bien en Afrique (Biennale de Dakar) qu’en France.