Accueil > Actualités > [événement] > Éloge de l’ombre

Éloge de l’ombre

Dans les lieux délaissés, dans les moment ténus, Régis Feugère fixe le célibat des choses. Que le bitume soit gagné par l’obscurité, que les frondaisons d’arbres majestueux soient absorbées par une brume probablement tératogène, ou, comme dans la série Entropie, que la tôle corrodée d’un entrepôt éventré s’expose généreusement au vent, à la pluie et au regard, l’artiste parvient à saisir l’imminence jouissive du désastre, l’euphorie de la disparition, le mystère de ce qui va bientôt atteindre le seuil. Si le rapprochement avec les vanités peut en constituer une première expérience, dans la mesure où la limite, la finitude sont ici omniprésentes, ce travail se signale également par la tension, si ce n’est la lutte, dans laquelle ces objets tentent de se maintenir par-delà l’image.

Jean-Christophe Arcos, texte de l’exposition La Dispute de l’âme et du corps, Avril 2013, Cloître des Billettes, Paris.

www.regisfeugere.com

Édition vidéo : Vincent Lozachmeur, technicien d’assistance pédagogique.