Accueil > Archives > 2005 > [labo] Les figures de l’interactivité

[labo] Les figures de l’interactivité

LES FIGURES DE L’INTERACTIVITÉ a été développé de 2001 à 2004 par Jean-Marie Dallet sur la base de sa thèse de doctorat. Le projet possédait deux aspects.

Tout d’abord, il s’agissait de vérifier la pertinence du concept de figure pour désigner l’interactivité et d’en esquisser les développements conceptuels (la boucle, le saut, le dépliement, etc. ).

Puis, il fallait confronter cette théorie à des projets artistiques dans le cadre pédagogique et dans le cadre d’expositions : Eesi, La Villette, l’Université de Paris 8, l’école des arts appliqués de Genève, Savante banlieue, etc. Associé au projet pédagogique Psychodrome, il s’est achevé sur une exposition Wonderland (commissariat One+One et Le Confort Moderne) démontrant la capacité des étudiants et des artistes-enseignants à établir une relecture critique des utopies de l’histoire de l’art qui soutiennent quelques réflexions artistiques autour de l’interactivité.

Les apports financiers du Ministère ont été complétés pour la réalisation de Wonderland par l’Eesi-Angoulême. A la suite de ce projet, Le Ministère de la Culture et de la Communication a demandé à Jean-Marie Dallet de siéger dans la commission de réflexion sur la recherche artistique.

src="http://www.eesi.eu/site/IMG/figure.jpg">