Accueil > Actualités > [conférence] > La photographie Chilienne au tournant du siècle, 1980-2015

La photographie Chilienne au tournant du siècle, 1980-2015

La photographie Chilienne au tournant du siècle, 1980-2015
par Patrice Loubon

Jeudi 18 Octobre 2018 à 18h
ÉESI - Site de Poitiers

A travers l’exposition Faces cachées (Maison de l’Amérique latine, Paris, février-avril 2016), qui réunit trois générations de photographes chiliens, représentés par Zaïda González, Alejandro Hoppe, Alvaro Hoppe, Luis Navarro, Claudio Pérez et Leonora Vicuña et le film La Ciudad de los fotografos réalisée par Sebastian Moreno en 2006, cette conférence permettra d’appréhender l’histoire récente de la photographie Chilienne, témoin de son temps, des heures sombres de la dictature aux paradoxes de la liberté retrouvée.

Ancrés dans une terre à la géographie tourmentée, et où le trauma de l’histoire récente reste palpable, les travaux de ces photographes possèdent une valeur artistique singulière.
Si l’oeil de certains s’est forgé sous la dictature, dans la rue, au cœur de combats qui s’y sont déroulés, le regard des autres reflète un intérêt marqué pour les franges marginales de la société Chilienne. Il se dégage de l’ensemble une vision poétique particulière, parfois insolite, née dans la transition d’un siècle à l’autre, du XXème au XXIème.

Chacun de ces photographes, puisant dans l’expérience intime de sa relation au pays, avec ses territoires humains, ses contrastes, son histoire, est allé à la recherche de ce que l’on ne veut pas voir ou qui a été volontairement enfoui. Comme si capter l’interdit, le lointain, l‘insaisissable demeurait toujours une quête. Tous incarnent non seulement la résistance à l’ordre établi mais aussi un attachement profond à la mémoire et à ces communautés « invisibles » qui peuplent leur pays.

Patrice Loubon, commissaire d’exposition, artiste, enseignant.
Né en 1965, vit et travaille à Nîmes (Gard-­‐France).
Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie (1992) et titulaire d’un MASTER 1 en Arts Plastiques (Université de Montpellier, 2002).
Commissaire d’exposition international, il coordonne des expositions et des festivals au Maroc (SNAP, 2010), au Chili (Rencontres Chili-­‐Maroc, 2011), entre la France et l’Espagne (Festival FotoLimo, 2016 et 2017), en Espagne (Latitudes 21, 2017) et à Cuba (Biennale de La Havane, 2006). Commissaire invité par la Maison de l’Amérique latine (Paris), il met en scène l’exposition Faces cachées (2016) qui connaît un important succès public et médiatique. Il est le directeur artistique des Rencontres Images et Ville (2006) et de la Biennale Images et Patrimoine (2011), événements qu’il a fondé en à Nîmes.
En tant qu’artiste et photographe il a réalisé de très nombreuses expositions personnelles et collectives, principalement en France, mais aussi à Rabat, à Santiago du Chili, à Londres et à La Havane. Son travail se retrouve dans les collections de la médiathèque Carré d’Art (Nîmes), de la Casa de las Americas à La Havane et dans des collections privées en France, en Suisse, en Argentine, au Chili, au Maroc et à Cuba.
Son sujet de prédilection est la ville et les phénomènes qui la traversent. Chaque nouvelle approche génère des dispositifs et des formes différentes qui peuvent intégrer la photographie, la vidéo, la déambulation, le partage d’expériences, la performance et l’installation. Ses préoccupations sont universalistes et les sujets traités autant de tentatives de révéler les invisibles flux qui parcourent les artères de l’urbanité contemporaine.
Enseignant en histoire de la photographie et en analyse de l’image de 1999 à 2004 pour les universités de Montpellier III et de Nîmes. En 2007, il enseigne le photojournalisme pour le World Press Photo à l’Institut Supérieur d’Information et de Communication du Maroc (ISIC, Rabat). Il coordonne depuis 2005 un grand nombre de projets pédagogiques liés à l’image.
Entre 2003 et 2011, il donne des conférences à l’Université ARCIS (Santiago du Chili, 2003), à l’Université Centrale de Quito et à l’Alliance Française de Polanco (Mexico DF, 2003), à l’Université de Valparaiso (Faculté d’architecture et de design, 2005 et 2011), à l’Institut Chileno Frances (Santiago du Chili, 2005) et à l’Ecole des Beaux-­‐Arts de Hambourg (HFBK) où il dirige aussi un séminaire à propos de la photographie sociale. Il est lecteur de portfolios pour les Rencontres d’Arles depuis 2017.
Porteur de projets artistiques et culturels, il obtient en 2005 un MASTER 2 Développement culturel et direction de projet (Université Lyon II). Il est le fondateur et directeur de NEGPOS (Nimes), dont il coordonne toutes les expositions et tous les évènements, à Nîmes et ailleurs depuis 1997.