Accueil > Actualités > [recherche] > OBSERVATOIRE DE LA RUMEUR

OBSERVATOIRE DE LA RUMEUR

Le document, longtemps resté discret, s’est mis à parler. Plus exactement, il nous fait parler. Car de fait, si c’est nous qui parlons, c’est bien lui qui fait de nous ses narrateurs. Sans un geste de notre part, le document ne s’active pas, demeure inerte, et pourtant c’est lui qui enclenche l’histoire. Cette intrication entre le document et son activateur devient particulièrement manifeste dès lors que nous avons affaire à ces documents sans support et pour ainsi dire sans surface que sont le ouï-dire, les gestes collectifs et autres « secrets publics ». On dit que la rumeur est le média le plus ancien du monde : quel usage ont font des artistes ? Quel usage pourrons-nous en faire ?

Observatoire de la rumeur rend compte d’un travail de recherche mené autour de la rumeur, sur une proposition de Stephen Wright, dans le cadre du post-diplôme Document et art contemporain. Le projet a réuni Joan Ayrton, Gaëlle Cintré, Hugo Brégeau, Érik Bullot, Louis Henderson, João Vieira Torres et Stephen Wright lors de deux séjours à Marseille, en mars et avril 2015, en partenariat avec la galerie art-cade*, Galerie des grands bains-douches de la Plaine. Il s’est accompagné de rencontres avec Till Roeskens et Hendrik Sturm et de nombreuses séances de séminaire. La présente brochure expose les éléments de recherche de cette expérience.

Télécharger la brochure