Accueil > Actualités > [événement] > Soirée Raymond Bellour, le mardi 14 mai à 17h30, Angoulême

Soirée Raymond Bellour, le mardi 14 mai à 17h30, Angoulême


« Puissance du médium »
Conférence de Raymond Bellour
Entrée libre

Mardi 14 mai à 17h30
Cinéma de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
60, avenue de Cognac, Angoulême

« Puissance de la parole (1988, 25’) est un film industriel commandé à Jean-Luc Godard par France Telecom. C’est un film peu connu, peu montré. Et c’est pourtant le film dans lequel Godard a su dénouer le conflit entre les mots et les images qui a hanté tant de ses films, et entre tous Passion suivi de Scénario du film Passion.
Godard a dit et redit que le cinéma devait tout au montage. Il a dit aussi que le cinéma était un art du XIXème siècle accompli au cours du XXème. Son cinéma est un art du collage, fait de citations et d’emprunts. Il a ici monté et entrelacé deux histoires dont proviennent tous les dialogues de son film, à peine retouchés. D’un côté une histoire extraordinaire d’Edgar Allan Poe, pur dialogue métaphysique entre deux anges ; de l’autre un roman policier de James Cain. Associer littérature-philosophie et fiction populaire pour servir la technologie du téléphone, c’est penser la machine-cinéma projetée entre son passé et son futur.
Par là s’ouvre l’espace qui permet à la vidéo de retravailler toutes les modalités d’alternance entre les deux histoires comme entre les plans qui les composent - jusqu’à la demi-trame induisant des quasi-simultanéités, portant les effets d’alternances à leur plus haute intensité. Godard mèle ainsi dans ce film de commande D.W. Griffith et Dziga Vertov, Fritz Lang et Stan Brakhage. Il y associe par là, comme le téléphone-satellite et la théorie atomiste de Poe l’y conduisent, les mots et les images, sans plus se soucier de l’impérialisme des uns ou du caractère ineffable des autres. Il les transforme, matériellement et théoriquement, les uns dans les autres. Il invente ainsi un poème-récit souverain, un essai sur les données immédiates et la mémoire du cinéma-vidéo parlant comme avenir. »

Conférence suivie d’un cocktail de 20h00 à 21h00

Raymond Bellour, critique, écrivain, est directeur de recherche émérite au C.N.R.S. Il écrit sur la littérature romantique (les Brontë, Alexandre Dumas,) et contemporaine (Henri Michaux, dont il a dirigé l’édition dans la Pléïade), et sur le cinéma (L’Analyse du film, 1979, Le Corps du cinéma. Hypnoses, émotions, animalités, 2009), ainsi que sur les relations entre toutes sortes d’images, de la peinture aux images numériques : tout ce qu’il nomme « l’entre-images » - deux recueils sous ce titre (1990 et 1999) et La Querelle des dispositifs. Cinéma - installations, expositions (2012). Il est membre du comité de Trafic, « revue de cinéma ».

Projection de « Passion » de Jean-Luc Godard à 21h

Tarif unique : 3,50 €
Long métrage - France – 1982 – 1h27
Musique : Maurice Ravel, Wolfgang Amadeus Mozart, Anton Dvorak, Ludwig Van Beethoven, Gabriel Faure
Avec : Isabelle Huppert, Michel Piccoli, Hanna Schygulla, Jerzy Radziwilowicz, Jean-Francois Stévenin et Laszlo Szabo

Synopsis
Durant le tournage d’un film, un réalisateur se détourne de son travail en découvrant la lutte entre le propriétaire de l’entreprise, Michel Boulard, et une jeune femme de vingt-huit ans, Isabelle, qui vient de se faire licencier peut-être pour avoir voulu créer une section syndicale.
Isabelle réunit les ouvrières chez elle pour établir une liste de revendications. Elle harcèle aussi son ancien patron pour obtenir une prime de licenciement…

Cette soirée est réalisée par le Pôle Image Magelis et le Pôle d’éducation à l’image de la Région Poitou-Charentes le Centre Départemental de Documentation Pédagogique de la Charente en partenariat avec la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, sur une proposition de l’EESI, Ecole européenne supérieure de l’image.